Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Conseil départemental - Tribune de notre groupe "Défendre l'Hérault"

CD-007.JPG

Tous les deux mois, le Conseil départemental publie son journal "Mon Hérault". La loi fait obligation aux collectivités de réserver une partie de leur bulletin à l'opposition. Nos lecteurs se doutent que cette possibilité ne résulte pas d'un revirement soudain de son président ! Nous publions ci-dessous le communiqué de Nicole Zénon pour le bulletin du deuxième bimestre.

 

« Défendre l'Hérault », des élus toujours en action à très haut-débit !

 

Zénon Nicole2.jpgJanvier, les cérémonies de vœux se sont multipliées. Nous avons tenus à être présents partout pour saluer les habitants de nos cantons, rencontrer nos électeurs. C'était aussi l'occasion de renforcer le lien avec les associations qui jouent un rôle sur nos territoires.

Parallèlement à ces temps festifs souvent accompagnés de la galette de l'Epiphanie en l'honneur des rois mages, notre activité départementale a repris avec intensité.

Le premier dossier de 2018 concerne l'accès au très haut-débit pour 100 % des habitants de l'Hérault.

Le déploiement de la fibre sur l'ensemble du territoire répond à des enjeux stratégiques dans tous les domaines.

Qu'il s'agisse de la santé, du développement économique, de la sécurité, de l'enseignement ou encore du grand public, la demande et les attentes sont grandes.

Malgré quelques questionnements sur l'attribution du marché dont nous avons fait part à l'assemblée, nous avons fait le choix de soutenir ce projet afin que d'ici 2022 l'ensemble de la population puisse bénéficier du très haut-débit.

Cette évolution est un atout pour notre territoire mais présente aussi des dangers et nous devons aider nos concitoyens à s'adapter. La dématérialisation des dossiers risque d'en laisser un certain nombre dépourvus. Nous devons être à leurs côtés.

Nous devons aussi accompagner les entreprises afin qu'elles s'adaptent rapidement à la dématérialisation des procédures d'appel d'offres et continuent à gagner des marchés.

La révolution informatique fera disparaître des emplois, certains évolueront et d'autres apparaîtront.

La ville de Béziers, dont notre groupe recouvre les 3 cantons, l'a bien compris :

            - en accompagnant les entreprises locales au travers de formations, organisées par les services de la commande publique avec le réseau « APOH ».

            - en investissant dans la formation. Dès 2018 un campus composé de trois écoles dédiées aux métiers du numérique ouvrira ses portes.

Février, c'est aussi le vote du budget. Nous y reviendrons dans la prochaine tribune, mais soyez sûrs que nous nous opposerons à la hausse de la fiscalité voulue par la majorité socialiste, aux dépenses clientélistes, inutiles qui ne concernent pas l'intérêt général.

Nicole ZENON.

« Défendre l'Hérault ».

Écrire un commentaire

Optionnel