Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La voiture du Prince William lapidée par les Palestiniens aux cris d’Allahu Akbar lors de sa visite à Ramallah

Prince W.jpg

Vous ne la lirez nulle part l'information qui suit ; elle est soigneusement cachée du grand public. Les musulmans palestiniens ont bombardé la voiture du Prince William de jets de pierres près de Ramallah lors de sa visite pour rencontrer le leader palestinien Abbas.

Un média arabe (qudsn.co) rapporte qu’un certain nombre de musulmans palestiniens, criant « Allahu Akbar », ont jeté des pierres sur la voiture du prince William alors qu’il se trouvait près de Ramallah.

Alors que le convoi du Prince William traversait le camp de réfugiés de Jalazun au nord de Ramallah, des enfants ont jeté des pierres sur sa voiture. Cet événement a été très embarrassant pour le dirigeant de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et l’Autorité palestinienne. L’excuse officielle pour cette lapidation du Prince William a été qu’ils n’avaient pas « préparé » les résidents du camp de réfugiés à l’arrivée du Prince. Cela en dit long sur la reconnaissance de ces Arabes qui vivent grassement aux frais des Européens et leur crachent dessus – en l’occurrence leur jettent des pierres – lorsqu’ils leur rendent visite.

Selon le Centre Jalazun, les résidents du camp n’ont pas souhaité participer à la réception du prince.

Le Prince William était accompagné de personnalités officielles de l’Autorité palestinienne et d’autres de l’UNRWA, tandis que le Comité populaire, qui représente les résidents du camp ni aucune personnalité officielle du camp, ne faisait partie de la visite.

Des témoins oculaires ont dit à Qods News qu’un certain nombre de membres du Comité Populaire étaient présents dans la région pendant l’arrivée du Prince William, mais ils ont boycotté la réception, n’ont pas serré la main du prince William et n’ont représenté les gens du camp dans aucun message. Ils sont restés à côté des spectateurs de la visite.

Pendant ce temps, le président du Comité populaire Mahmoud Moubarak a dit à Quds News que les résidents du camp ont boycotté la visite et n’ont pas participé à la réception, disant seulement qu’ils étaient par hasard dans la région pendant la visite.

Vous ne verrez certainement pas cette information dans vos journaux grand public. Ni Le Monde, ni France télévision ne vous montreront les images. Les médias refusent de rendre compte d’incidents qui pourraient nuire à l’image de l’Islam.

Et si nous n’avions pas mentionné la source d’un média arabe, les médias nous attaqueraient – encore – pour Fake News.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Écrire un commentaire

Optionnel